Quand la précarité gagne du terrain : grandir sans confort

Foyer insalubre, loyer très coûteux : les parents ou futurs parents sont eux aussi touchés par la précarité. Si l’Office de la Naissance et de l’Enfance fêtera ses 100 ans l’année prochaine, le service n’a pas cessé d’évoluer pour répondre à leurs besoins. Par exemple, les consultations prénatales pour suivre les futures mamans dès les premiers instants de la grossesse. Il y a une réelle augmentation du nombre de parents en situation précaire à Nivelles. C’est pourquoi l’ONE redouble d’efforts pour les guider vers les services adéquats.

Pour en parler, Laurence Delperdange des Équipes Populaires et Hyacinthe Gigounon de Vie Féminine reçoivent Françoise et Véronique, travailleuses médico-sociales.

La pauvreté est-elle soluble dans nos CPAS ?

Au CPAS, la prévention consiste à donner un maximum d’autonomie et de moyens aux personnes dans le besoin. Cela passe par exemple par des activités collectives et individuelles ou par le passage d’un conseiller au domicile. Pourtant, le CPAS n’est qu’une partie du puzzle social qui constitue notre société : il est important que chaque pièce de ce puzzle connaisse les rôles de chacune pour rediriger les personnes en difficulté.

Pour en parler, Stéphane Vanden Eede du CIEP BW et Claire Fockedey reçoivent le président du CPAS d’Ottignies-Louvain-la-Neuve Jacques Duponcheel et Jessica Lempereur médiatrice de dettes pour les CPAS de Chastres, Walhain et Grez-Doiceau.

Pauvreté et formation : quelle misère !

Si le Brabant Wallon a cette image de province huppée, 300 de ces citoyens sont en difficulté d’apprentissage et ont suivi une formation à Lire et Écrire (2017). Comme vivre dans une province aisée est plus compliqué lorsqu’on éprouve des difficultés de langage, l’amour-propre et la dignité en prennent un coup. La faute au coût élevé de la vie et aux inégalités sociales, mais aussi en partie au système scolaire.

Pour en parler, Thierry Toussaint du CIEP BW reçoît Sophia Papadopoulos, Jean Péters et Thida Sewin de Lire et Écrire, accompagnés de quelques-uns de leurs apprenants.

Solidarité : un savoir-être avec ou sans avoir

Les citoyens se mobilisent pour aider les familles en situation de précarité. C’est le cas de l’association Saint-Vincent de Paul, où 60 bénévoles dans le Brabant Wallon agissent au quotidien. En ce qui concerne les enfants, l’un des objectifs est de leur fournir le matériel et l’aide nécessaires à leur parcours scolaire.

Pour en parler, Laurence Delperdange des Équipes Populaires et Sophia Papadopoulos de Lire et Écrire reçoivent Lionel et Christine, bénévoles de l’association.

Ventres vides et ventres noués

Depuis le 17 novembre dernier, des centaines de milliers de citoyens descendent dans les rues et sur les routes pour manifester leur ras-le-bol du coût de la vie qui ne fait qu’augmenter. Ils se feront ensuite appeler les Gilets Jaunes. Ce mouvement est moins important qu’en France en termes de personnes mobilisées, mais certainement pas en termes d’enjeux sociaux, citoyens et politiques.

Pour en parler, Annabelle Duaut de Laïcité BW et Aurélie Delvallée d’Inform’Action reçoivent Stéphane Pierrard et Maco Méo, Gilets Jaunes belges.

Femmes, précarité et mal-logement

L’accessibilité au logement est l’une des difficultés rencontrées par les femmes précaires. Incomprises, elles se retrouvent finalement dans des logements inadaptés pour elles et pour leurs enfants. Parfois, elles font l’objet de discrimination raciste et sexiste dans leur recherche d’un toit. Pour les femmes qui doivent quitter leur domicile à cause de violences conjugales, trouver un nouveau chez-soi n’est plus une question de choix mais de survie.

Pour en parler, Laurence Delperdange des Équipes Populaires et Jean Péters de Lire et Écrire reçoivent Hyacinthe Gigounon de Vie Féminine.

Une commune hospitalière pour ne laisser personne à la marge

Le contexte actuel est à l’anti-migration. La politique de Donald Trump et la manifestation contre le pacte de Marrakech en sont la preuve. Pour contrer cet état esprit, les Nivellois et les Équipes Populaires unissent leurs forces pour favoriser l’accueil des familles de migrants. Leurs actions consistent à les aider à trouver un logement, à s’en sortir dans la paperasse administrative, etc.

Pour en parler, Laurence Delperdange des Équipes Populaires et Jean Péters de Lire et Écrire reçoivent Catherine, Anne-Marie, Elisabeth et Anne qui participent activement à cette dynamique de commune hospitalière.

Caricature Médias

Pour parler de la pauvreté dans l’actualité, le journalisme a plutôt tendance à utiliser des raccourcis narratifs. Ce n’est pas une généralité, mais c’est un fait. Un vieux monsieur décrépi au destin fataliste et qui fait la manche : voilà le seul visage de la pauvreté qui existerait pour une majorité de médias. Pourquoi ces derniers n’investiguent pas sur les causes de la pauvreté ? Faute d’argent, faute de personnel, faute d’envie ?

 

Pour en discuter, Aurélie Delvallée d’Inform’Action et Stéphane Vanden Eede du CIEP BW reçoivent la Présidente de l’association Vivre Ensemble Isabelle Franck et le coordinateur éditorial de « Pauvrophobie » Arnaud Grégoire.

logo 27 for life

Le mercredi 19 décembre 2018 - 13h30-18h00

Une émission diffusée en direct en webradio et streaming vidéo qui donne un écho sur la pauvreté à l'heure de l'inititaive Viva For Life, et qui donne la parole aux acteurs de terrains et aux citoyens.

 

#27forlife

48976744 2366605420019582 7674020236168790016 o
48378147 2366605063352951 5963886321872142336 o
48383644 2366782110001913 296100809232351232 o
48377917 2366782886668502 7152695954729074688 o
48382763 2366536063359851 8696360617419735040 n
48413499 2366782726668518 7602386344949579776 o
48420111 2366549983358459 2586697307315503104 n
48367813 2366508940029230 8724000995417260032 n
48906513 2366614946685296 2652010462668914688 n
48380949 2366782476668543 37918599809073152 o

bannière logos partenaires

En contactant ou en téléchargeant les Cahiers d'Inform'Action, vous acceptez que l'asbl Inform'Action mémorise et utilise l'adresse e-mail collectée dans ce formulaire dans le but d’améliorer votre expérience et vos interactions avec ses services.

En l’occurrence, vous autorisez l'asbl Inform'Action à communiquer occasionnellement avec vous s’il le juge opportun afin de vous recontacter, vous apporter des informations complémentaires sur ses Cahiers, ses services et ses événements, via les coordonnées collectées dans le formulaire.

Afin de protéger la confidentialité de vos données personnelles, l'asbl Inform'Action s’engage à ne pas divulguer, ne pas transmettre, ni partager vos données personnelles avec d’autres entités, entreprises ou organismes, quels qu’ils soient, conformément au Règlement Général de Protection des Données de 2018 sur la protection des données personnelles et notre politique de protection des données.

Vous pouvez à mettre à jour ou supprimer les données collectées sur simple demande.